• Umineko no Naku Koro ni opening song

    Voici un opening que j'adore, celui de Umineko no Naku Koro ni. Cette sublime chanson est interprétée par Akiko Shikata et porte le même nom de que l'anime. Celui-ci est également magnifique, je ferai un article dessus dès que je l'aurai terminé ^^ Allez, je vous laisse écouter ce chef d'oeuvre ! Han mais qu'est-ce qu'elle est belle cette musique *bave bave*


    Paroles :

    Il vento diviene bufera
    Infuriano i marosi
    Il mare chiama mugghiando la Maga che ha vissuto mille anni

    Ho tanto atteso questo giorno!
    Ho tanto temuto questo giorno!
    Il destino, chi festeggerà?

    Oh Maga! Oh Maga!
    Che cosa mi annuncerai?

    Yo o watari yuku tsuki ni shio wa takaku michite
    Umineko no naku koe wa fuon no kumo o maneku

    Konjiki no noroi to nokosareshi kotoba to
    Himeyaka na hohoemi wa kurenai ni nijimu

    Tozasareta hitomi de nani o motometeru
    Kowareta sono kakera o atsumete mite mo
    Fureta yubi o koboreru kimi ni todokanai
    Kazarareta kyojitsu ai ga nakereba mienai

    Beatrice! Maga crudele!
    Di bellezza senza pari
    Beatrice! Oh! Di dolcezza capricciosa
    Mai potrò liberarmi dal tuo incantesimo
    Se questa pena deve durare, almeno una volta abbi pietà

    Maiodoru chou no tsubasa yume to utsutsu yukikai
    Furiyamanu amaoto wa makoto mo uso mo kakusu

    Hirakareshi utage to erabareshi hitsuji to
    Karamiau nikushimi ga sakazugi o mitasu

    Torawareta sekai de nani o sagashiteru
    Yurushiaeru kiseki o negatte ite mo
    Koe wa kaze ni saraware kimi ni todokanai
    Kurikaesu kodoku ai ga nakereba kienai

    Yosete wa kaesu yorokobi kanashimi
    Kurai yahan no umi e nagasou
    Namida mo kizuato mo subete ga majiriai
    Itsuwari no kimi wa yami no naka e

    Rumore di onde. La voce del mare come un canto
    Ascoltando sembra purificarsi la colpa commessa
    Mi culla dolcemente il rumore delle onde
    Sereno mi addormento e ho sogni felici

    Tozasareta hitomi de nani o motometeru
    Kowareta sono kakera o atsumete mite mo
    Fureta yubi o koboreru kimi ni todokanai
    Kazarareta kyojitsu ai ga nakereba mienai

    Cosa vedranno quegli occhi chiusi
    Pur raccogliendo i frammenti sparsi
    Cola dalle dita che si toccano
    Senza potersi unire fino in fondo
    False apparenze dissimulate
    Senza amore, non si vede niente

    Senza amore, la verità non si vede

     

    Traduction :

    Le vent devient tempête
    Et rend furieuses les vagues
    La mer gronde et réveille la sorcière qui a vécu pendant un millénaire

    J'ai longtemps attendu ce jour !
    J'ai longtemps craint ce jour !
    Qui célèbrera le destin ?

    Oh Sorcière ! Oh Sorcière !
    Qu'annoncerez-vous ?

    La lune traverse la nuit, la marée monte très haut
    Et les pleurs des goélands appellent des nuages turbulents

    La malédiction dorée, les mots abandonnés
    Et le sourire mystérieux sont tâchés de rouge

    Les yeux fermés, que désires-tu ?
    Même si tu as essayé de récupérer tes morceaux brisés
    Je dépasse tes doigts que j'effleurais, je ne peux pas t'atteindre
    Nous ne pouvons pas voir les vérités dissimulées et les mensonges s'il n'y a pas d'amour

    Béatrice ! Cruelle sorcière !
    Votre beauté est sans pareil
    Béatrice ! Oh ! Votre gentillesse est capricieuse
    Je ne pourrai jamais être libéré de votre sort
    Si cette douleur doit durer, alors ayez au moins une fois pitié de moi

    Dans les ailes dansantes des papillons, rêves et réalités vont et viennent
    Le bruit de la pluie qui ne cesse de tomber cache les vérités et les mensonges

    Le banquet est ouvert, le mouton est choisi
    Les haines entrelacées remplissent la coupe

    Dans un monde emprisonné, que recherches-tu ?
    Même si tu souhaites être capable de pardonner par miracle
    Ma voix est dispersée par le vent et ne te parvient pas
    La solitude perpétuelle ne disparaîtra pas s'il n'y a pas d'amour

    La joie et la tristesse reviennent après avoir été proches
    Dérivons sur la mer ténébreuse de minuit
    Les larmes et les cicatrices, tout se mélange
    Et toi, menteur, tombes dans l'obscurité

    Le bruit des vagues, la voix de la mer sont comme une chanson
    Les écouter semble expier mes péchés commis
    Le bruit des vagues me berce doucement
    Je m'endors sereinement et fais de beaux rêves

    Les yeux fermés, que désires-tu ?
    Même si tu as essayé de récupérer tes morceaux brisés
    Je dépasse tes doigts que j'effleurais, je ne peux pas t'atteindre
    Nous ne pouvons pas voir les vérités dissimulées et les mensonges s'il n'y a pas d'amour

    Que voient ces yeux fermés ?
    En réunissant les morceaux épars
    Ils tombent sur tes doigts qui m'effleurent
    Sans être capable de s'unir complètement
    Les apparences sont fausses et déguisées
    Sans amour, nous ne voyons rien

    Sans amour, la vérité ne peut être vue


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :